Expérience du jet d’eau

 

 

Un ballon est rempli de chlorure d'hydrogène sec gazeux HCl(g).

Le bouchon du ballon est traversé par un tuyau souple fermé par une pince. L'extrémité du tuyau est plongée dans un cristallisoir qui contient de l'eau distillée et quelques gouttes de phénolphtaléine.

 

Après l'ouverture de la pince. L'extrémité du tuyau souple étant immergée dans la solution du cristallisoir, on observe un «Â jet d'eau »: la solution aqueuse monte brutalement dans le ballon, et se colore en rose.

 

L’expérience du jet d’eau en vidéo

 

Explications: L'atome de chlore est beaucoup plus électronégatif que l’atome d'hydrogène. Le centre géométrique des charges partielles positives (situé sur l'atome d'hydrogène) et le centre géométrique des charges partielles négatives (situé sur l'atome de chlore) sont distincts. La molécule de chlorure d'hydrogène est donc polaire et très soluble dans un solvant polaire comme l'eau.

 

Le «Â jet d'eau » observé peut s'expliquer par cette grande solubilité du chlorure d'hydrogène gazeux dans l'eau. En effet, il se dissout dans l'eau avec laquelle il est en contact dès l'ouverture de la pince et la quantité de gaz dans le ballon diminue. Cette dissolution entraîne une diminution de pression du gaz dans le ballon et l'eau du cristallisoir est aspirée.

 

La teinte rose de la phénolphtaléine met en évidence la présence d'ions H+ en plus grande concentration qu'au départ.